cqm-suisse.ch

Actuel – 05.09.2018

Les médias de référence maintiennent leur qualité

L’Association fondatrice pour la qualité des médias en Suisse a analysé 50 médias d’information. La plupart ont gardé leur niveau de qualité, «Le Temps» fait partie de ceux qui ont nettement progressé. 

L’étude de l’Association fondatrice pour la qualité des médias en Suisse publiée tous les deux ans se base à la fois sur son examen des contenus publiés et sur un sondage auprès de la population pour établir le classement. La dernière étude montre une «détérioration de la qualité de la couverture médiatique» de manière générale, alors que le sondage dit l’inverse: «La population semble percevoir des améliorations dans la majorité des cas», en particulier en Suisse romande. Les auteurs expliquent cela par la solidarité du public face à la crise des médias en Suisse romande, qui se traduit par une perception de la qualité améliorée.

Le grand gagnant est Le Temps. Le quotidien de qualité de Suisse romande est beaucoup plus apprécié par ses lecteurs qu’il y a deux ans et gagne 5 points, rejoignant à un niveau d’égalité la NZZ en tête de tous les médias suisses avec un total de 80 points sur 100. Les deux titres se positionnent en tête du groupe des quotidiens imprimés et en ligne. Suivent le site nzz.ch, Der Bund et letemps.ch.

Léman Bleu, Le Matin Dimanche et Le 12h30 de la RTS font partie des médias qui progressent le plus. La majorité des quotidiens imprimés et en ligne analysés se situent dans la moyenne, selon l’étude. A l’inverse, 24 Heures fait partie des grands perdants, cédant 8 points par rapport à la dernière étude et 15 des 50 titres analysés voient leur qualité diminuer par rapport à 2016. C’est le cas du site Lenouvelliste.ch qui ferme la marche. Selon l’association, «les facteurs déterminants sont une orientation thématique moins équilibrée et une réduction des articles de fond».

 

Publicité

 

 

Sylvain Bolt

Sylvain Bolt

Journaliste Web pour Edito.ch/fr. Diplômé de l'Académie du journalisme et des médias de l'Université de Neuchâtel.

Votre commentaire

Veuillez remplir tous les champs.
Votre adresse e-mail n'est pas publiée.

* = obligatoire

Code de vérification *