Actuel – 30.06.2016

Le bon impact du journalisme d’impact

A l’occasion de « l’Impact Journalism Day » du 25 juin dernier, 55 journaux du monde entier (dont les Suisses Tages-Anzeiger, Tribune de Genève et 24 heures) se sont unis pour célébrer l’innovation positive partout dans le monde. Retour sur cette expérience et ses perspectives. Par Sylvain Bolt.

 Si le rôle des médias est de nous informer sur l’actualité souvent catastrophique, il est également important que les journalistes relaient les initiatives positives, qui peuvent inspirer et donner les moyens d’agir. « L’Impact Journalism Day » a été créé il y a quatre ans par la petite agence de presse « Sparknews » dans ce but. Le journalisme de solutions (ou journalisme d’impact) permet aux médias de relayer des histoires positives, porteuses d’espoir et de changement. 120 millions de lecteurs ont ainsi pu découvrir le 25 juin dernier dans leurs journaux des solutions innovantes.

Les 100 projets mis en avant par des articles publiés dans le monde entier bénéficient d’une grande visibilité, certains ont pu profiter les années précédentes de donations et ont lié des partenariats grâce à cette action. Le journalisme d’impact donne aussi l’occasion d’apporter des solutions aux problèmes sociaux et de faire prendre conscience au grand public des enjeux de l’innovation positive, par des actions concrètes et souvent économiques.

La collaboration mise en avant 

Le public justement, a été engagé dans « l’Impact Journalism Day ». Un dispositif digital interactif qui connecte les médias et agrège de l’information a été développé. Les lecteurs de chaque pays ont pu tout au long de la journée, faire part de leurs préoccupations et leurs attentes sur le monde de demain en plébiscitant une solution qui les intéresse ou qui les inspire pour passer à l’action. Un dispositif « IJD Live » a mis en avant en temps réel l’activité sur les réseaux sociaux ainsi que le nombre de vues simultanées sur tous les sites d’informations partenaires. Les médias, qui engagent ainsi leur public et lui donne l’occasion de s’exprimer, en ressortent aussi gagnants. La majorité des journaux ont augmenté leurs ventes lors de la dernière édition du Impact Journalism Day, les retours ont été positifs et les #‎StoryOfChange et #‎ImpactJournalism ont été énormément partagés. Preuve que l’action répond aux attentes d’un public toujours plus difficile à conquérir.

La démarche met enfin en avant la collaboration. Déjà au cœur des leaks comme les récents Panama Papers, cet événement unique a montré une nouvelle fois la force de frappe du journalisme collaboratif.  La période des rédactions qui n’aiment pas partager leurs informations est révolue. Place désormais à la mise en commun et la recherche partagée. Chaque média a ainsi écrit deux sujets sur des initiatives présentes dans son pays, puis tous ont mis en commun leur contenu. Chacune des rédactions a ainsi récupéré 100 articles rédigés par tous les membres de l’alliance. De quoi favoriser l’échange et développer son réseau de collaboration pour d’autres expériences ou collaborations. Bien que ces opérations (leaks, Impact Journalism Day) restent ponctuelles, elles ouvrent des perspectives réjouissantes.

Sylvain Bolt

Sylvain Bolt

Journaliste Web pour Edito.ch/fr. Diplômé de l'Académie du journalisme et des médias de l'Université de Neuchâtel.

Actuel

tous les articles

Votre commentaire

Veuillez remplir tous les champs.
Votre adresse e-mail n'est pas publiée.

* = obligatoire

Code de vérification *